Le lundi pur, ou « Kathara Deftera » en Grèce, marque le début du carême orthodoxe, lequel est en règle générale plus rigoureusement suivi que chez les catholiques. Il s’agit de la période de 40 jours précédent Pâques, durant laquelle les orthodoxes se privent de produits laitiers, viandes et œufs, privilégiant une alimentation à base de produits de la mer. L’objectif de ce jeûne est de se laver des péchés et excès de nourriture accomplis durant les trois semaines de carnaval.

Il s’agit d’un jour férié en Grèce, durant lequel deux événements majeurs ont lieux : La « Ta Koulama », soit la table de plein air du lundi pur, et le lâché des cerfs-volants.

La table du lundi pur

Les familles grecques se réunissent autour d’une grande table garnie de plats spécifiques à cette journée. Au menu sont toujours présents les trois plats typiques de cette journée (pain lagana, taramosalata et halva), accompagnés de multiples mezze* à base d’olives, de fruits de mers, salades de lentilles ou pois chiche, ou encore les célèbres feuilles de vignes farcies au riz. Ce joyeux festin est bien entendu dégusté accompagné d’un vin ou de Tsipouro, une eau de vie de marc de raisin grecque.

Les trois plats incontournable du lundi pur :

  1. Le pain lagana: il s’agit d’un pain à la croûte très croustillante traditionnellement préparé sans levure (même si aujourd’hui la plupart des boulangeries en rajoute un soupçon).
  2. La taramosalata: il s’agit d’une salade d’œufs de poissons, pain ou pommes de terre, oignon, citron et huile d’olive.
  3. Le Halva: le halva est ce qu’on l’appelle une « petite douceur saine ». Si celle-ci peut se déguster tout au long de l’année, elle est particulièrement appréciée durant la période de Carême, puisque sa recette, à base de pâte de sésame, ne contient pas d’œufs.

* Les mezze sont un ensemble de plat servis dans de petites coupelles afin que tous puissent goûter à un peu de tout. On les retrouve très souvent aux tables grecques lors des fêtes ou repas de famille.

Le lâché des cerfs-volants

Après le repas, le ciel s’emplit de centaines de cerfs-volants multicolores, lâchés par les enfants mais également les parents. Si ce geste symbolise l’allègement et l’élévation recherchée par le jeune, il s’agit surtout d’un très beau moment à partager entre amis et en famille.

Le saviez-vous ? Le mot grec désignant un cerf-volant est « Khartoatos », lequel signifie « Aigle de papier ». Plus logique que le terme français n’est-ce pas ?

Tout savoir sur nos séjours en Grèce.
Auteur

Ecrire un commentaire